Une Afro-américaine qui a adopté un bébé blanc parle des dures réalités rencontrées au quotidien

0
113

Keia Jones-Baldwin et son mari Richardro, un couple afro-américain, ont récemment adopté leur quatrième enfant, Princeton, âgé de 2 ans, qui est Blanc. Keia a récemment partagé ses expériences en tant que mère qui a adopté un bébé d’une race différente, y compris les moments où la police a été appelée, et comment elle a été accusée d’enlèvement!

Le mois dernier, Keia conduisait sa voiture avec Princeton lorsqu’elle a dû s’arrêter devant une maison en raison d’une crevaison. Elle a frappé à la porte pour pouvoir expliquer à l’homme pourquoi elle s’était arrêtée devant sa propriété. Mais, par la suite, l’homme « a appelé la police et a dit que j’avais volé ma voiture et le bébé », a déclaré Keia à Today .

Keia a déclaré que même avant cela, la police avait également été appelée alors que leur famille était en vacances dans le Tennessee. Ils faisaient une «séance photo à l’ancienne, western» quand le photographe est devenu plutôt bizarre.

« La fille derrière la caméra disparaissait puis revenait », a déclaré Keia. «Finalement, elle a demandé: ‘Est-ce que c’est votre bébé?’ Je lui ai dit qu’il l’était. Puis elle a dit: ‘Je viens de prendre une photo de ce bébé avec sa famille il y a deux semaines.’ »

Les autorités sont venues au bout de quelques minutes et lui ont demandé de montrer des documents de garde ainsi qu’une lettre prouvant qu’elle avait la permission de voyager avec lui.

Mais au lieu d’être amère, elle a essayé d’utiliser ses expériences pour inspirer les autres via sa page Facebook, Raising Cultures.

«Nous recevons beaucoup de regards douteux», a déclaré Keia. «On me demande souvent si je suis la baby-sitter de Princeton… On me dit même souvent: ‘Pourquoi ne l’avez-vous pas laissé rester avec une famille de sa propre race?’»

De plus, Keia a déclaré qu’elle n’avait pas initialement prévu d’adopter un garçon blanc et qu’elle préfère en fait adopter des enfants plus âgés. Mais quand elle a connu Princeton, qui était alors un bébé né d’une mère toxicomane, elle a «tissé des liens avec lui si rapidement.

«Mon superviseur de la famille d’accueil a appelé et m’a dit: ‘Y a-t-il moyen d’aller à l’hôpital et de faire peau à peau avec un bébé?’»

Princeton était censé rester avec sa famille pendant seulement trois mois quand il était en assez bonne santé pour quitter l’USIN. Mais le mois dernier, Keia et Richardro avaient déjà finalisé son adoption. Princeton a maintenant emménagé de façon permanente avec sa famille et vit instantanément avec ses nouveaux frères et sœurs plus âgés Zariyah, 15 ans, Karleigh, 16 ans, et Ayden, 8 ans.

«Je ne considère pas la famille comme du sang», a déclaré Keia. «Je considère la famille comme de l’amour. Lorsque Princeton est entré dans nos vies, il est entré dans nos cœurs.

Recevez plus d’infos sur l’Afrique et le reste du monde en likant notre page facebook:

https://www.facebook.com/AfrikNouvelle-104928644598710

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here