Nigeria: le chef de la commission des délits financiers arrêté

0
80

Le président par intérim de la Commission nigériane sur les délits économiques et financiers (EFCC), Ibrahim Magu, a été arrêté lundi après avoir été reconnu coupable « d’actions préjudiciables à la sécurité de l’Etat », ont rapporté les médias locaux.

«En décembre 2010, la Commission des services de police (CFP) a déclaré Magu coupable d’une action préjudiciable à la sécurité de l’État – rétention de fichiers EFCC, sabotage, suppression non autorisée de fichiers EFCC et actes indignes d’un policier, et lui a infligé une sévère réprimande à titre de sanction, », Le site Internet Sahara Reporters a cité un rapport publié par le Department of State Services (DSS) en 2016.

«Magu occupe actuellement une résidence louée pour N40m à N20m par an. Cet hébergement n’a pas été payé [par] les finances de la commission, mais par un Umar Mohammed, un homme d’affaires douteux qui a ensuite été arrêté par les services secrets », a indiqué le site Internet.

Magu a été arrêté lundi après-midi au bureau Wuse II du DSS, et il est actuellement interrogé au siège du DSS à Aso Drive, selon le rapport.

« Pour l’ameublement de la résidence, Magu a fait appel à la Federal Capital Development Authority pour attribuer un contrat à Africa Energy, une société appartenant au même Mohammed, pour meubler la résidence au prix de N43m », a révélé le rapport, selon le site Internet. 

Magu n’a pas encore été confirmé en tant que président de l’EFCC malgré le fait qu’il ait occupé le poste de «façon intérimaire pendant de nombreuses années».

La Commission des délits économiques et financiers est une agence nigériane chargée de l’application des lois qui enquête sur les délits financiers tels que la fraude par anticipation et le blanchiment d’argent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here